FOCUS IN - Chi siamo
RICERCA
Une N° 23 Un N° 22 Une N° 21 Une N°20 Une N° 19 Une N° 18 Une N° 17 Une N° 16 Une N° 15 Une 14 Une N° 13 Une N° 12

Accueil > Agenda > FESTIVALS & FETES > Festival d’Avignon

4 au 13 juillet

Festival d’Avignon


4/13 juillet
Le Prince de Hombourg
de Heinfich von Kleist - Création - Compagnie Giorgio Barberio Corsetti - Rome
Soirée d’ouverture du festival, présentée par Macha Makeïeff, directrice du Centre dramatique national de Marseille, La Criée, et Bruno Suzzarelli, président du MuCEM.
Une soirée à valeur de symbole. Pour sa première à la direction du festival, Olivier Py a choisi la pièce Le Prince de Hombourg de Heinrich von Kleist (1777-1811), créée en 1951 par Jean Vilar, avec Gérard Philipe et Jeanne Moreau.
Le Prince de Hombourg fait entendre l’histoire mythique d’un prince glorieux qui, entre doute et angoisse, se réfugie dans les rêves, en conflit violent avec le monde réel.

7/15 juillet
Les Sorelle Macaluso
Création – Compagnie Emma Dante - Palerme et Naples
Textes, mise en scène et costumes : EMMA DANTE
Sept soeurs, suspendues entre la vie et la mort, se chamaillent et se souviennent. Fantômes de vieilles filles siciliennes ou pléiades contemporaines, elles semblent rejouer sans cesse les mêmes histoires. Une en particulier, pivot tragique de leur vie. Un jour, à la mer, deux soeurs jouent : une mourra noyée, l’autre sera considérée coupable et, à ce titre, excommuniée. Le drame fait dérailler l’histoire de cette famille condamnée à errer, à tourner en boucle au rythme des enterrements et des souvenirs rabâchés. Comme toutes les anecdotes que les sept soeurs narrent, miment ou vocifèrent, cette scène inaugurale est farce et tragédie. Alternant légèreté, fureur et ironie, les soeurs mettent leur corps en jeu. Elles disent autant qu’elles vivent la solidarité et la rancoeur qui les lient. Coincées dans une jeunesse à la fois ingénue et perverse, elles peinent à incarner les femmes que leur mère leur demande de devenir. Avec Le sorelle Macaluso, Emma Dante crée une fable sociale dans laquelle volent secrets, chaussures et crucifix. Autant de signes d’un intérieur sicilien, dont les occupants font mine de vouloir s’échapper alors qu’ils ne cessent de l’habiter. En dialecte palermitain, Le sorelle Macaluso rend un hommage poétique au Sud italien, tout en posant un regard empathique et sans concession sur la pauvreté et les traditions.
En savoir plus

Avignon (84)
Cloître Saint-Louis
20, rue du portail Boquier
Tél. 04 90 27 66 50
www.festival-avignon.com

jeudi 19 juin 2014