FOCUS IN - Chi siamo
RICERCA
Une N° 23 Un N° 22 Une N° 21 Une N°20 Une N° 19 Une N° 18 Une N° 17 Une N° 16 Une N° 15 Une 14 Une N° 13 Une N° 12

Accueil > Associazioni > Focus sulle Associazioni > Passeggiate en Italie

Passeggiate en Italie

Associazione Passeggiate"Quand cinq amis passionnés de randonnées et de culture italienne rencontrent des Italiens amoureux de leur pays, désireux de le faire découvrir dans ses aspects les moins connus et pourtant très attrayants, cela donne « passeggiate », une invitation à visiter le « bel paese » hors des sentiers battus.
Quand je suis parti à la retraite, il y a quelques années, mes collègues m’ont offert un voyage en Italie. Au traditionnel voyage à Rome, Venise ou Florence, j’ai préféré une région mal ou très peu connue, la Calabre. Nous nous sommes arrêtés, ma femme et moi, dans une ferme-auberge d’agriturismo à Cerchiara di Calabria, au nord-est dans le massif du Pollino. Coup de foudre : nous n’avons pu résister aux charmes des paysages à couper le souffle, à l’hospitalité des habitants, aux magnifiques villages, aux plats assaisonnés d’herbes sauvages que la patronne cueillait dans la nature.
Ce ne fut pas facile de trouver un organisme ou une association française qui réponde à notre conception de la randonnée. Il nous a fallu deux ans pour découvrir une association coopérative « Naturaliter » installée dans l’Aspromonte près de Reggio, à l’extrême sud de la Calabre. Naturaliter a été créée il y a 20 ans par des jeunes qui voulaient se consacrer à leur région, à leur petit coin d’Aspromonte « l’area grecanica » pour le faire aimer, contribuer à le faire vivre. Les années ont passé, les membres fondateurs continuent mais d’autres jeunes sont venus renforcer leur équipe.
La première randonnée était celle du « sentier de l’anglais », itinéraire suivi par Edward Lear, écrivain et dessinateur anglais qui a découvert cette région en 1857, accompagné d’ânes comme l’avait fait Stevenson en France. Les paysages superbes sont différents de ceux du Pollino : nous avons emprunté des sentiers dans le maquis méditerranéen au milieu d’une incroyable variété de fleurs au printemps, suivi le lit d’une fiumara (sorte de torrent), traversé une forêt riche d’une trentaine d’essences différentes et surtout nous avons eu des contacts avec les gens : un petit déjeuner fait de ricotta fraîche, encore tiède et de charcuterie du pays chez des pasteurs, la visite d’une culture de bergamotte, le pot de fin de rando, le soir, dans les petits cafés de village, l’hébergement chez l’habitant, la soirée tarentelle.
Nous avions trouvé la forme de tourisme qui nous plaisait. C’est de là que Passeggiate est née. La priorité va aux itinéraires « hors des sentiers battus », peu proposés par les tour operators - cinq itinéraires en Calabre par exemple - Naturaliter en a d’autres en Italie du sud : les Pouilles, 5 en Sicile, le Cilento, la côte amalfitaine et Ithaque et la Crête.
D’autres formes de randonnées sont organisées pour aider à mieux connaître et aimer le pays : la randonnée peinture ou celle « Prima del ponte », pour profiter des paysages avant qu’ils ne soient transformés par le Pont entre l’Italie et la Sicile.

Pour en savoir plus : http://passeggiate.free.fr

samedi 3 avril 2010, par Marc Delacherie